SensoTED est un centre de formation qui a pour vocation d’informer et de former sur l’existence des particularités et troubles sensoriels.

Les troubles sensoriels sont appelés aussi troubles de la modulation sensorielle (TMS) ou dysfonctionnements de la modulation sensorielle (DMS).

Les neurones sensoriels ont des seuils d’activation soit haut soit bas. Dans le cas d’un seuil bas ils vont s’hyper-activer et ne pas pouvoir filtrer des informations inutiles (Hyper-sensibilité). Dans le cas d’un seuil haut ils vont rester inactif (Hypo-sensibilité).

Exemple 1 : une hyper-sensibilité auditive se traduit par le fait de capter trop d’informations acoustiques. Les environnements bruyants comme le restaurant, le supermarché, la piscine seront sources de mal-être. On dit souvent que le milieu est aversif.

Exemple 2 : une hypo-sensibilité auditive se traduit par le fait de ne pas réagir suffisamment aux sons. Il n’y a pas ou peu de réaction à des bruits forts.

Les personnes les plus porteuses de TMS sont celles qui ont un trouble du développement important comme dans le trouble du spectre autistique (TSA). Les TMS peuvent être présents dans les troubles neuro-développementaux (TND) qui regroupent aussi le TDA (trouble déficitaire de l’attention), le TAC (trouble d’acquisition des coordinations), les « dys » (dyspraxie, dyslexie, dysgraphie…).

TEMOIGNAGE D’INTOLERANCE TACTILE ET OUTILS POUR S’ADAPTER : https://www.youtube.com/watch?v=LWAXNhx0DY0

Dans certains cas de TSA il y a la présence de particularités sensorielles de fonctionnement. Certaines personnes peuvent percevoir comme de manière sur-dimensionnée des couleurs, des formes, des odeurs, des sons et montrer des attractivités atypiques pour des objets de l’environnements. Ceci on le nomme sur-fonctionnement ou hyper-fonctionnement perceptif. Ceci est décrit par Laurent Mottron, spécialiste de l’autisme Asperger à Montréal qui relate le fonctionnement atypique des personnes autistes (https://youtu.be/A28dRn7-Y4E).

Pour les hypersensibilités le signe majeur est le besoin de s’isoler par saturation des sens.

Pour l’hyposensibilité le signe majeur est la passivité devant les sollicitations, le manque d’intérêt, de motivation, de plaisir.

Pour les particularités il s’agit d’un mode de fonctionnement différent fondamentalement qui peut amener à un sentiment d’étrangeté personnelle et de non conformité avec la société civile et sociale.

Beaucoup de personnes ayant un TSA peuvent  rechercher des sources de stimulations sensorielles qui permettent de s’éveiller, de s’apaiser, de prendre plaisir, de suspendre le temps ou de prendre corps avec leur vie. Elles peuvent montrer plus d’intérêt à s’auto-stimuler ou à développer des occupations personnelles plutôt qu’à socialiser ou à communiquer avec les autres.

Il existe donc 2 facettes des problématiques dites sensorielles. L’une concerne la modulation des sensorialités et l’autre les particularités de fonctionnement.

Alors ? Il est peut être temps pour vous de tester vos modes de fonctionnement sensoriel et de découvrir qu’elle est votre profil ou de faire tester votre enfant qui est autiste ou atteint de problèmes de développement ou d’apprentissage.

Petit test sur la sensorialité :

  1. Vous portez toujours des lunettes de soleil car la lumière forte vous dérange
  2. Vous ne supportez pas les environnements bruyants (supermarché, réfectoire, milieu urbain)
  3. Vous coupez les étiquettes des vêtements car elles vous insupportent
  4. Vous avez la nausée en sentant certaines odeurs
  5. Vous n’aimez pas du tout les manèges car ils vous donnent le vertige et la nausée
  6. Vous vous énervez très rapidement lorsque vous recherchez quelque chose dans un endroit encombré
  7. Vous détestez que l’on vous touche les cheveux
  8. Vous trouvez souvent que la nourriture est fade et vous salez ou épicez beaucoup
  9. Vous ne réagissez pas beaucoup lorsque vous vous cognez
  10. Vous mettez l’eau très chaude lorsque vous vous douchez
  11. Vous pouvez passer des heures à regarder un insecte fonctionner
  12. La vision d’un arc en ciel ou de tourbillons dans l’eau vous hypnotise
  13. Vous adorez classer, aligner, structurer des arrangements d’objets, de lettres ou de chiffres
  14. Vous voyez des particules luminescentes dans l’atmosphère et avez tendance à les fixer
  15. Vous produisez des sons régulièrement et cela vous donne du plaisir
  16. Vous aimez vous balancer sur un fauteuil ou debout, cela vous apaise

Alors ? Y ‘a t’il au moins 6 à 8 réponses qui soient positives ?

Le monde sensoriel peut faire écho à une intériorité spécifique et chacun de nous peut ne pas fonctionner comme la normale car être normal c’est se configurer dans une forme de conformisme de fonctionnement qui amène souvent à la négation et à la dépréciation de soi.

Bien à vous, Olivier Gorgy.